Djibouti : inauguration de l’usine de dessalement à Doraleh

23.03.2021

Djibouti : inauguration de l’usine de dessalement à Doraleh

L’usine de dessalement de Doraleh – réalisé par Eiffage Génie Civil, en groupement avec Tedagua – a été inaugurée par son Excellence Monsieur le président de la République de Djibouti, Ismail Omar Guelleh, accompagné de la première Dame et présidente de l’Union nationale des femmes djiboutiennes, Khadra Mahamoud Haid, le dimanche 14 mars.

Cette usine, la première de ce type en Afrique subsaharienne, est une installation unique en matière de production d’eau potable à partir d’énergie renouvelable. Nommée PEPER (production d'eau potable par énergie renouvelable), elle s’inscrit dans l’initiative « l’Énergie durable pour tous (SE4All) » du programme de développement durable de l’assemblée générale des Nations unies à l’horizon 2030.
 
Cette unité, d’une capacité de traitement de 22 500 m³/jour, contribuera à alimenter près de 250 000 habitants en eau potable. Ce nombre doublera en 2022, garantissant à termes une capacité totale de production de 45 000 m³/jour.
 
Pour rappel, ce projet en conception / construction / exploitation se divise en 4 tranches :

  • Tranche 1 : La station de dessalement
  • Tranche 2 : Travaux maritimes pour la pose de 2 conduites sous-marines (le captage d’eau de mer à 20 m de profondeur et le rejet de saumure respectivement en DN 1400 et DN 1200 mm)
  • Tranche 3 : Une conduite de diamètre 700 mm (en PRV- Polyester Renforcé de fibres de Verre) de 10 km de long et d’un réservoir de 5 000 m³ en acier vitrifié, pour connecter l’usine au réseau de distribution d’eau potable de la ville
  • Tranche 4 : Exploitation, production et entretien de l’usine de dessalement, pendant 5 ans

Les équipes d’Eiffage Génie Civil sont très fières de participer à ce projet garantissant à la population de Djibouti une eau de qualité, en quantité suffisante.
 
L’opération a été financée en majeure partie par l’Union européenne, et placée sous la maîtrise d’ouvrage du ministère de l’Économie et des Finances chargé de l’Industrie de Djibouti et sous la maîtrise d’ouvrage déléguée du ministère de l’Agriculture de Djibouti. L’Office national de l’eau et de l’assainissement de Djibouti (Onead) assurant la maîtrise d’œuvre et le Cabinet Merlin (France), la maîtrise d’œuvre déléguée.

Crédit Photos : Eiffage Génie Civil