Viaduc de Millau :
un degré de précision inégalé, une fierté sans borne

Le viaduc de Millau a mis le groupe Eiffage sous le feu des projecteurs, du premier lançage jusqu’à son inauguration. Trois ans, jour pour jour, ont suffi pour construire le plus haut viaduc du monde. Ce délai très court a pu être tenu grâce au tablier métallique proposé et installé par le Groupe. Des milliers d’heures de calcul ont été nécessaires lors des études, et aucun viaduc n’avait auparavant fait l’objet d’une telle optimisation dès sa conception. Les travaux – qui se comptent en millions d’heures – ont été menés avec un degré de précision inégalé, et dans des conditions de sécurité totales pour les équipes sur site.  L’aventure que nous avons vécue a été extraordinaire, et ce viaduc est une réussite dont nous pouvons être fiers !

Découvrez les images impressionnantes du chantier

Grâce à des choix financiers et techniques audacieux, Eiffage livre en décembre 2004, un ouvrage emblématique : le viaduc de Millau.

Ce viaduc multihaubané a été dessiné par l’architecte britannique Sir Norman Foster et conçu par l’ingénieur français Michel Virlogeux. Il culmine à 343 mètres de hauteur et s’étend sur 2 460 mètres. Il est composé de sept piles en béton et d’un tablier en acier. Sa construction a nécessité 85 000 m3 de béton et 36 000 tonnes de charpente métallique. Il aura fallu quatorze ans de préparation, trois ans de construction (2001-2004), la mobilisation de toutes les branches d’Eiffage et l’engagement de près de 600 compagnons au plus fort des travaux pour le réaliser. Son inauguration par Jacques Chirac alors président de la République a eu lieu le 14 décembre 2004. L’IABSE (International Association for Bridge and Structural Engineering) a décerné à Eiffage, pour la construction du viaduc de Millau, l’Oustanding Structure Award 2006, soulignant «l’élégance du viaduc et l’audace du procédé de construction utilisé».

Quelques étapes clés* :

  • 14 décembre 2001 - Pose de la première pierre Jean-Claude Gayssot alors ministre des Transports pose la première pierre : cet acte symbolique marque le démarrage officiel du chantier. Après les travaux de terrassement et de fondations, les piles peuvent commencer leur ascension.
  • 25 mars 2003 - À l’assaut du vide Sur le Causse du Larzac, le premier tronçon de tablier s’élance dans le vide. Tandis que les piles grimpent toujours plus haut, à la conquête des records.
  • 24 novembre 2003 - Les piles à leur zénith Le chantier des piles s’achève : un événement célébré par un magnifique spectacle son et lumière, admiré par plus de 400 personnes.
  • 28 mai 2004 - Rencontre à 268 mètres au-dessus du Tarn À 268 mètre au-dessus du Tarn, les parties nord et sud du tablier se rejoignent enfin. Les sept pylônes haubanés complètent l’ouvrage à l’allure de navire.
  • 14 décembre 2004 - Inauguration du viaduc de Millau Les derniers travaux viennent clôturer trois ans de chantier.
  • Le 14 décembre 2004, le viaduc est inauguré par le président de la République, Jacques Chirac, en présence des équipes du chantier et de nombreux invités.



* Extrait du livre « le viaduc de Millau » - Éditions CEVM - http://www.leviaducdemillau.com